La radiothérapie conventionelle

Lors de la radiothérapie externe,  les cellules tumorales de la prostate sont détruites par des rayons ionisants. Les faisceaux d’énergie traversent la prostate, la peau et les organes de voisinage. Lors de la planification de la radiothérapie, une attention toute particulière est accordée afin de limiter la toxicité sur les organes adjacents afin de réduire au maximum les effets secondaires liés aux rayonnements.  La radiothérapie est réalisée en ambulatoire, une hospitalisation n’est donc pas nécessaire.
Lors de la décision de réaliser une radiothérapie, il est nécessaire d’implanter des grains d’or dans la glande prostatique qui permettent aux radiothérapeutes lors des séances de traitement de connaître à tout moment la position exacte de la prostate. L’insertion des grains d’or est réalisée sous anesthésie locale en ambulatoire par votre urologue traitant.
Une hormonothérapie concomitante peut s’avérer nécessaire pour les patients présentant un cancer de la prostate de risque intermédiaire ou de haut risque (Classification de d’Amico). La période d’administration dépend de la tumeur mais varie généralement entre 6 et 18 mois.

 

Cyberknife

Il s’agit d’un appareil de nouvelle génération qui permet de délivrer de manière extrêmement précise une énergie importante. Ceci permet de réaliser un traitement optimal tout en épargnant les organes adjacents.

 

Curiethérapie

Il s’agit d’un traitement qui utilise également de rayons ionisants. Ceci est réalisé en implantant dans la prostate des grains d’iode 125 radioactifs. Les grains émettent ainsi localement des rayons radioactifs sur une courte distance et permettent de détruire les cellules tumorales. De cette façon, la source d’irradiation reste localisée à la prostate sans abîmer les organes avoisinants. Cette thérapie est proposée à des patients qui présentent un cancer de la prostate à faible risque, une glande prostatique d’une taille inférieure à 50 – 60 ml et  une absence de troubles du bas appareil urinaire.
La mise en place des grains radioactifs nécessite néanmoins une courte hospitalisation et une anesthésie générale.